Orchidoclaste

Rien de plus éprouvant que le reflet nocturne et grandissant d’une pâleur lubrique dans un contexte lumineux

Rien de plus magnétique que l’image sombre d’un lac meurtri

Rien de plus transcendant qu’une aube de noirceur dans un contexte de fleurs blanches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s